CRÉÉ PAR UPOPS 2018 

  • Facebook Clean
* NOUVEAU PARTENARIAT AVEC MOISSON ESTRIE * 

L'UPOPS annonce avec fierté une toute nouvelle collaboration avec Moisson Estrie.


À partir de février 2020, vous pourrez désormais apporter vos denrées pour soutenir l'organisme régional et les déposer dans des boîtes à cet effet à tous les cours de l'UPOPS.

Soyez généreux et soutenez Moisson Estrie dans sa mission essentielle!

PROCHAINS BARS À SAVOIRS
** REPORTÉ **
11-18 mars 2020

À : 17h30

OÙ : O CHEVREUIL

SUJET : DU REFUS GLOBAL AU RÉFÉRENDUM DE 1980 : REVISITER LA « GRANDE NOIRCEUR » ET LA « RÉVOLUTION TRANQUILLE »

PAR :  HAROLD BÉRUBÉ


Entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et le début des années 1980, la société québécoise connaît une mutation d’une ampleur et d’une profondeur considérables. C’est une période qui englobe à la fois la « Grande noirceur », associée à la figure de Maurice Duplessis, et la « Révolution tranquille », qu’inaugure le gouvernement réformiste de Jean Lesage. Ces deux épisodes sont au cœur de la mémoire populaire et de l’identité québécoises. Pourtant, depuis les années 1990, les historiens s’affairent à réviser la façon dont est interprétée cette période complexe. Dans le cadre de ce cours, nous nous pencherons sur cette mémoire populaire de la « Grande noirceur » et de la « Révolution tranquille », mais aussi sur les différentes interprétations révisionnistes de ces épisodes proposées par les historiens. On verra que si c’est indéniablement une période charnière pour l’histoire de la société québécoise, sa véritable nature demeure difficile à bien saisir.

** REPORTÉ **
15-22 avril 2020

À : 17h30

OÙ : LE REFUGE DES BRASSEURS

SUJET : LA FABRICATION DE L'AUTRE : UNE ANTHROPOLOGIE DES FRONTIÈRES

PAR :  MATHIEU POULIN-LAMARRE

À une époque où les questions liées à l’identité se multiplient et occupent une place centrale dans le rapport à soi, dans les politiques et dans les luttes sociales, un pas de recul apparaît nécessaire afin de retracer la généalogie des catégories qui ont servi et servent encore à identifier et séparer les groupes humains. Si les anthropologues du 19esiècle et de la première moitié du 20e siècle ont joué un rôle politique de première importance pour établir « scientifiquement » ce classement, les 60 dernières années ont plutôt mené les scientifiques sociaux à constater les limites du paradigme naturaliste appliqué aux sociétés humaines et à étudier de manière critique les mécanismes de fabrication de l’Autre (othering).

QUI SOMMES-NOUS?

L'Université Populaire de Sherbrooke est née du désir de démocratiser et de construire collectivement le savoir dans des endroits insolites et conviviaux.

PLAISIR D'APPRENDRE 

L'Université populaire de Sherbrooke crée un espace de rencontres et d'échanges qui favorise le plaisir d'apprendre et l'émergence de l'intelligence collective.

 

MIXITÉ SOCIALE

La gratuité et l’accès pour tous aux savoirs sont les principes de base de l'Université populaire de Sherbrooke.